//-->

Je te promets - Interview de Marilou Berry

Je te promets

Saison Saison 02 - Episode 13
Lundi 31 janvier à 21:10

Je te promets - Interview de Marilou Berry

publié par Karelle Bourgueil le 11/01/2022
«Maud va sortir de sa zone de confort»
De retour dans la peau de Maud, l’une des triplés de la famille Gallo, Marilou Berry signe également la coréalisation de ces nouveaux épisodes.
jtp_s2_marilou_berry.jpg

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé le tournage de cette deuxième saison ?
J’étais ravie de revoir toute l’équipe. Dans notre métier, on a rarement l’occasion de retravailler avec les mêmes personnes. Savoir qu’à un moment donné de l’année, on va se réapproprier nos personnages, replonger dans les décors et retrouver les mêmes techniciens et acteurs est très agréable. Pouvoir approfondir et enrichir mon personnage a également été très rassurant.

Cette année, vous avez coréalisé des épisodes avec Renaud Bertrand qui travaillait déjà sur la première saison. Comment vous êtes-vous partagé la mise en scène ?
Chaque épisode de Je te promets est tourné simultanément à Paris, pour les scènes du présent, et à La Rochelle, pour les séquences dans le passé. Les épisodes sont donc toujours réalisés à quatre mains par deux réalisateurs. J’ai mis en scène la majeure partie de ce qui se passe de nos jours, soit environ un tiers de chaque épisode.

Avez-vous dirigé les actrices qui jouent votre personnage enfant et ado ?
Comme elles évoluent dans les scènes de flashbacks, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de le faire mais j’aurais adoré ! Je suis troublée par Mathilde Abd-El-Kader, qui interprète Maud adolescente, car même si elle ne me ressemble pas quand j’avais son âge, la similitude entre nous aujourd’hui est frappante. Midie Dreyfus, qui joue Maud plus jeune, est également une très bonne actrice. Coïncidence assez incroyable, elle vit dans l’appartement où j’habitais petite ! Pourtant, on ne s’était jamais rencontrées avant.

Que retenez-vous de cette expérience de réalisation ?
Contrairement aux films que j’avais réalisés pour le cinéma, il y avait déjà un cahier des charges avec des règles à respecter. C’était très intéressant car la contrainte est toujours source de création. J’adore travailler en équipe avec des corps de métier différents. J’avais déjà réalisé des films dans lesquels je tenais le rôle principal donc l’expérience n’était pas nouvelle. Même si la plupart des grandes scènes dramatiques que traverse mon personnage ont été réalisées par Renaud car c’était important pour moi d’avoir un œil extérieur.

Où en est votre personnage au début de cette deuxième saison ?
On retrouve Maud en pleine préparation de son mariage avec Tanguy comme le promettait la fin de la saison 1. Elle paraît heureuse et commence à assumer de faire ce qu’elle aime : chanter. Les propos de son frère Michaël dans les épisodes précédents la réveillent et elle semble plus disposée à s’offrir la vie qu’elle mérite. Dans cette deuxième saison, elle va prendre des risques et sortir de sa zone de confort.

Maud passe des auditions. Interprétez-vous certains morceaux ?
Dans la première saison, j’avais chanté un titre mais dans ces nouveaux épisodes mon personnage se lance réellement dans la chanson. C’est donc une jeune fille, Juliette Moraine, qui a fait The Voice, qui me double car je n’avais pas envie de limiter le personnage à mes capacités vocales. Il fallait que Maud ait une vraie évolution et une voix incroyable, ce qui n’est pas mon cas. J’aurais pu devenir chanteuse mais j’ai préféré le métier de comédienne car j’aime changer de personnage et jouer différentes choses.

Plusieurs guests tournent dans cette saison, notamment Jean-Marc Barr qui joue son propre rôle…
J’étais très émue de le rencontrer et cette émotion était aussi au cœur des scènes que nous partageons. C’est un super acteur. Il a marqué ma jeunesse. Ce n’était pas facile de trouver une personne assez emblématique pour ramener un grand nombre de téléspectateurs automatiquement à un moment particulier de leur vie. C’est le cas pour Maud mais aussi pour toutes les personnes de plus de 40 ans aujourd’hui. Le Grand Bleu a marqué une époque. C’était très fort.

La première saison de «Je te promets» a été un succès. Qu’est-ce qui selon vous séduit les téléspectateurs ?
C’est une série représentative de la culture française. L’adaptation est bien construite. L’essence des personnages de la série originale a été conservée mais leur vie est implantée dans notre culture. J’aime beaucoup l’idée, par exemple, que nos personnages soient nés le jour de l’élection de François Mitterrand car c’est un événement très marquant. Les auteurs ont vraiment enrichi la série. Il y a un humour aussi, un décalage, qui est plus proche de la réalité. Je te promets offre un mélange d’humour et d’émotion particulièrement réjouissant.