//-->

Je te promets - Interview de Camille Lou

Je te promets

Saison Saison 02 - Episode 13
Lundi 31 janvier à 21:10

Je te promets - Interview de Camille Lou

publié par Karelle Bourgueil le 11/01/2022
«Le public s’est attaché à ces personnages»
Camille Lou reprend le rôle de Florence Gallo, mère de triplés à la fin des années 70. Elle évoque ce personnage porté par sa passion pour la musique, son amour et son dévouement pour sa famille.
jtp_s2_camille_lou.jpg

Qu’est-ce qui attend votre personnage dans cette deuxième saison ?
On retrouve Florence à différents moments de sa vie et notamment lors du décès de Paul, annoncé en saison 1. Ces nouveaux épisodes racontent cet événement et ses conséquences sur la famille Gallo. Ce dénouement dramatique devrait toucher beaucoup de gens qui peuvent se retrouver dans ces épreuves de la vie mais aussi à travers l’amour qui unit cette famille. J’espère que cela va leur donner la force et l’espoir de s’en sortir. Le public s’est attaché à ces personnages. Je m’en suis rendu compte un jour en faisant mes courses, où malgré mon masque et mon bonnet, une dame m’a interpellée : « Oh mais vous êtes l’actrice de Je te promets ! J’ai reconnu votre voix, j’ai tellement hâte de voir la saison 2, vous me manquez beaucoup ! » Ça m’a vraiment touchée et surprise. C’est le pouvoir de cette série.

Florence et Paul forment un couple parfait en apparence mais qui, par moment, révèle ses fêlures…
Comme dans tous les couples, la perfection n’existe pas. C’est totalement utopique de le croire ! Des compromis, des efforts de communication et de compréhension sont nécessaires. C’est un ensemble de choses qui permet à un couple de tenir ou survivre aux aléas de la vie. Florence et Paul traversent des événements particulièrement dramatiques auxquels tout le monde n’est heureusement pas confronté.

Vous avez débuté dans la musique. Etait-ce un plus pour interpréter ce personnage ?
Oui ! Cette série m’a aussi touchée pour ça. Quand j’ai découvert le scénario, j’ai trouvé l’histoire magnifique et le fait que Florence soit chanteuse était vraiment la cerise sur le gâteau. Me glisser dans sa peau m’a permis de renouer avec mes débuts. J’étais heureuse de pouvoir interpréter tous ces titres.

«Je te promets» est une série sur la famille. Retrouvez-vous des similitudes avec la vôtre ?
Quand j’interprète les scènes où Florence est avec ses enfants, je suis vraiment portée par l’image que j’ai de ma grande sœur avec mes neveux. Je me souviens d’une séquence, dans la première saison, où les enfants montent en pression dans la voiture et où mon personnage, très nerveux, finit par exploser. Cette scène me faisait tellement penser à ma sœur ! Elle était morte de rire quand je lui ai confié et s’est totalement retrouvée dedans.

Ce rôle vous plonge dans les années 80. Que vous inspire cette époque ?
Je trouve les looks fantastiques, très rigolos. Les décors ont été adaptés pour chaque année dans le moindre détail. Je me suis laissé porter par cet univers. Je me rappelle d’un livre, posé dans le décor, qui m’avait marquée : en le feuilletant, on sentait à quel point, à l’époque, les épouses étaient cantonnées à leur rôle de femme au foyer. Il délivrait notamment des conseils pour faire du sport tout en faisant son ménage !

Vous tournez la plupart de vos scènes avec Hugo Becker. Comment se passe votre collaboration ?
Lorsque nous nous étions rencontrés pour tourner dans le film Jusqu’ici tout va bien, nous avions eu un véritable coup de foudre professionnel et développé une grande complicité. Quand on s’est retrouvés sur la première saison de Je te promets, c’était fluide et facile. Notre relation est une vraie chance et rend ce couple d’autant plus crédible à l’écran. Le tournage de la deuxième saison n’a fait que confirmer notre connivence. Hugo est un acteur incroyable. C’est un vrai cadeau de partager cette série avec lui. Cette année, j’ai également rencontré Nathalie Roussel qui interprète mon personnage plus âgé. Sur la première saison, on suivait l’évolution de Florence par plateforme interposée mais cette fois-ci, on s’est vues avant le début du tournage. C’était très agréable de pouvoir échanger sur notre personnage.

C’est la première fois que vous interprétez un rôle sur autant d’épisodes dans une série. Que retenez-vous de cette expérience ?
Un lien indéniable s’est créé avec l’équipe. Tout devient plus fluide, c’est à la fois touchant et très agréable. J’ai participé à beaucoup de comédies musicales. Ça m’a un peu rappelé ce «côté famille» que nous développions. Cette récurrence permet aussi de se familiariser davantage avec l’histoire et les personnages. C’est intéressant de rajouter chaque fois des pierres à un édifice.

Quels sont vos projets ?
Je viens de tourner Les Combattantes sous la direction d’Alexandre Laurent. Ce fut un tournage très physique et très intense dans divers endroits : en Baie de Somme, dans les Vosges, à Paris… Entre ce tournage et celui de Je te promets, très fort émotionnellement, j’ai eu une année extrêmement intense !